EENI École d'Affaires / Business School

Islam, éthique et affaires (Cours) Zakat


Partager la page par Twitter

Cours Online - Cinq piliers de l'islam. Charia. Espaces économiques islamiques

Islam et affaires

Le cours « Islam, éthique et affaires » (15 ECTS) proposé par l’EENI Global Business School se compose de cinq modules :

Islam éthique et affaires

  1. L’introduction à l’islam (2 ECTS)
  2. Islam et affaires (3 ECTS)
  3. Les principales organisations économiques liées aux pays musulmans (5 ECTS)
  4. Les espaces économiques islamiques (4 ECTS)
  5. Les fonds arabes pour le développement (1 ECTS)

Ce cours inclut également les espaces économiques de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est (bien qu’ils appartiennent à la civilisation africaine) ou l’islam, le christianisme et les religions africaines traditionnelles sont les principales croyances (plus d’informations).

Religions, civilisations et intégration économique

  1. Crédits : 15 ECTS
  2. Durée : 15
    semaines Il est recommandé de consacrer environ douze heures par semaine suivant un horaire flexible
  3. Frais : 360 € (euros)
  4. Système d’inscription en continu

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique)

  1. Aussi disponible L’étudiant accède librement au cours dans ces langues (formation multilingue) ; les étudiants doivent maitriser ces langues avec un niveau d’aisance suffisant
    en Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Islam Étudier en espagnol master commerce international et affaires Islam Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Islão

Info EENI Inscription / Demandez des informations

Cours Master (commerce international et affaires internationales)

« À chacun de vous Nous avons assigné une loi et une méthode. Si Allah avait voulu, il aurait fait de vous une nation unie dans la religion... » Coran (5 :48).

Les objectifs du cours sont les suivants :

  1. Comprendre les piliers de l’islam
  2. Analyser les principales branches de l’islam : les sunnites et les chiites
  3. Comprendre les principes éthiques de l’islam
  4. Analyser le concept de communauté musulmane (Oumma) et la distribution de l’Islam dans le monde
  5. Connaitre le rôle fondamental de l’islam dans l’espace économique de la civilisation islamique
  6. Analyser l’influence de l’islam sur les affaires
  7. Comprendre les principes de l’économie islamique et des finances islamiques
  8. Connaître l’importance de la zakat, de la charia (loi islamique) et du fiqh (jurisprudence islamique) sur les marchés islamiques
  9. Connaître les principales organisations économiques islamiques (Ligue Arabe, Banque Islamique de Développement, Organisation de Coopération Islamique...)
  10. Savoir focaliser une négociation interculturelle sur les marchés islamiques
  11. Analyser les principaux hommes et femmes d’affaires musulmanes
  12. Analyser les espaces économiques de la civilisation islamique et les processus d’intégration économique et de leurs interrelations avec les autres civilisations
  13. Analyser les accords commerciaux entre les marchés islamiques et l’importance du Système de préférences commerciales entre les États membres de l’Organisation pour la coopération islamique
  14. Comprendre le rôle des pays islamiques dans l’économie mondiale
  15. Comprendre le rôle des fonds arabes pour le développement dans l’expansion de la civilisation islamique

Fonds islamique Waqf

Pourquoi étudier le cours « Islam, éthique et affaires » ?

L’Islam est actuellement la deuxième religion du monde (1 570 millions de musulmans), est la religion qui se développe le plus rapidement dans le monde.

Ce cours s’adresse principalement aux entreprises et aux dirigeants souhaitant faire des affaires dans les cinquante-quatre pays où l’islam est la religion majoritaire. Ces pays « islamiques » constituent l’espace économique islamique, composée de l’espace économique arabe, eurasien, malais et maghrébin.

Télécharger le programme du cours (PDF).

  1. Les organisations économiques islamiques (PDF)
  2. Les fonds arabes pour le développement (PDF)
  3. L’espace économique arabe (PDF)
  4. L’espace économique de l’Eurasie centrale (PDF)
  5. L’espace économique maghrébin (PDF)

Pourquoi étudier religions et affaires ?

« Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Mohammed est Son messager ».

Étudiants africains / Pedro Nonell, master doctorat, affaires et commerce interational. Diplôme

Le cours contient des exercices qui sont évalués par les enseignants afin d’obtenir leur diplôme du Cours (programme professionnel) en Islam, éthique et affaires émis par l’EENI Global Business School.

Le cours fait partie aussi des programmes proposés par l’EENI :

Doctorat : éthique mondiale, religions et affaires internationales, affaires islamiques, affaires africains.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Masters : religions et affaires, affaires internationales, commerce international, affaires en Afrique.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Modules du cours.

  1. L’introduction à l’islam
  2. Le prophète Mahomet
  3. Le Saint Coran
  4. L’expansion de l’islam
  5. Le premier schisme de l’islam : les sunnites et les chiites
  6. L’introduction au soufisme
  7. Les cinq piliers de l’islam : la profession de foi, la prière, la charité (zakât), la jeûne, le pèlerinage à La Mecque
  8. La Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en Islam
  9. Étude de cas : deux prestigieuses femmes arabes :
    1. Le prix Nobel yéménite Tawakkol Karman
    2. La cinéaste saoudienne Haïfa Al Mansour
  10. L’introduction à l’arabe
  11. L’Oumma (Communauté musulmane).
    1. L’Afrique
    2. La Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)
    3. L’Asie
    4. L’Inde
    5. L’ASEAN

  1. L’impact économique de la zakat
  2. La charia (droit islamique)
  3. Le b (Jurisprudence islamique)
  4. L’économie islamique
  5. La banque islamique
  6. Le marketing islamique
  7. Le consommateur islamique
  8. La négociation dans les pays musulmans
  9. Les profils culturels des pays arabes

Exemple :
Charia : droit islamique, loi coranique. Normes par lesquelles se régit l'existence des musulmans

Les femmes et les hommes d’affaires musulmans.

La femme arabe et les affaires.

  1. Arabie saoudite : Lubna Olayan (l’une des femmes d’affaires les plus influentes du monde), Hayat Sindi
  2. Émirats arabes unis : Sheikha Lubna Al Qasimi (la femme la plus puissante du monde arabe), Son Excellence Reem Al-Hashimi, Amina Al Rustamani, Shaikha Al Maskari
  3. Koweït : Shaikha Al-Bahar, Maha Al-Ghunaim
  4. Qatar : Hanan Al Kuwari
  5. Jordanie : Randa Ayoubi
  6. Liban : Ayah Bdeir

Les Arabes les plus riches et influents.

  1. Arabie saoudite : Son Altesse Royale le Prince Alwaleed Bin Talal (l’un des plus grands investisseurs au monde), Sulaiman Al Rajhi (fondateur de l’une des plus grandes banques de la région), Cheikh Al Jaber, Cheik Mohammed Al Amoudi
  2. Bahreïn : Yusuf Bin Ahmed Kanoo
  3. Émirats arabes unis : Abdul Aziz Ghurair, Majid Al Futtaim
  4. Koweït : Jawad Ahmed Bukhamseen, Nasser Al Kharafi
  5. Oman: Mohammed Al Barwani

Exemple :
L’homme d’affaires et philanthrope musulman saoudien Sulaiman Al-Rajhi

Les femmes d’affaires musulmanes africaines.

  1. Égypte : Minoush Abdel-Meguid
  2. Nigeria : Hajia Bola Shagaya (l’une des femmes les plus riches d’Afrique), Amina Odidi
  3. Somalie : Iman

Les hommes d’affaires musulmans africains.

  1. Algérie : Ali Haddad
  2. Égypte : Hassan Abdalla, Tarek Talaat Moustafa, Mohammed Mansour, Ahmed Mekky
  3. Kenya : Naushad Merali
  4. Maroc : Othman Benjelloun (l’homme le plus riche du Maroc), Mohammed Bensalah, Miloud Chaabi, Aziz Akhannouch, Anas Sefrioui
  5. Nigeria : Alhaji Aliko Dangote (la personne la plus riche d’Afrique), Alhaji Indimi, Adewale Tinubu, Abdulsamad Rabiu, Olufemi Otedola, Tunde Folawiyo
  6. Soudan : Mohammed Ibrahim (l’une des cent personnes les plus influentes au monde), Osama Abdul Latif
  7. Tanzanie : Reginald Mengi, Said Salim Bakhresa, Mohammed Dewj
  8. Tunisie : Mohammed Ali Harrath

Othman Benjelloun, homme d’affaires marocain musulman

Les hommes d’affaires musulmans asiatiques.

  1. Bangladesh : Muhammad Yunus (le fondateur du concept de microcrédit et prix Nobel de la paix), Salman F Rahman, Mohammed Abdul Mannan
  2. Inde : Azim Premji (le troisième homme le plus riche d’Inde), Joseph Hamied (le fondateur de l’un des plus grands laboratoires génériques au monde)
  3. Indonésie : Sandiaga Salahuddin Uno
  4. Iran (entreprises) : les Bonyads, la Garde révolutionnaire islamique
  5. Malaisie : Tan Sri Mokhtar
  6. Pakistan : Mian Mohammed Mansha, Dewan Farooqui

Organisations islamiques


4- Les espaces économiques de la civilisation islamique.

  1. L’introduction à la civilisation islamique
  2. Les espaces économiques de la civilisation islamique
    1. L’espace économique arabe (PDF)
    2. L’espace économique de l’Eurasie centrale (PDF)
    3. L’espace économique malais
    4. L’espace économique maghrébin (PDF)
    5. L’espace économique africain (appartenant à la civilisation africaine)
      1. L’espace économique d’Afrique de l’Ouest (PDF)
      2. L’espace économique d’Afrique de l’Est (PDF)
  3. Les principales organisations économiques liées aux pays musulmans de l’Asie, de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Europe
  4. L’islam dans une économie mondialisée
  5. Les processus d’intégration économique dans la civilisation islamique
    1. Les principaux accords de libre-échange dans les pays musulmans
  6. Les relations économiques avec les autres civilisations

Master Honorifique de l’EENI à SAR Prince Alwaleed Bin Talal (Arabie saoudite) :
Prince Alwaleed Bin Talal (Arabie saoudite), Master Honorifique de l'EENI École d'Affaires / Business School

« Tous les messagers que nous avons envoyé ont parlé la langue de leur peuple, afin qu’ils puissent expliquer (leur message pour eux) » Coran (14).

« Les principes des finances islamiques peuvent représenter une solution possible pour les marchés en crises. » (le Vatican, l’Observatoire Roman).

Économie islamique : Coran, Charia, Sunna, zakât. Les économistes islamiques

Il est très important de signaler que ce cours sur l’Islam : l’éthique et les affaires a été écrit avec un respect absolu envers cette religion que pratiquent plus de 1 570 millions d’habitants dans le monde.

L’homme d’affaires international qui souhaite faire des affaires avec les pays musulmans, devra d’abord connaitre leur culture, leur religion et leur manière de faire des affaires comme prémisse pour établir des relations et des affaires à long terme.

C’est l’objectif principal de ce cours : rapprocher à l’étudiant à cette intéressante culture et par conséquent à sa forme de faire des affaires depuis une perspective interculturelle.

  1. La population musulmane : 1,57 milliard d’habitants (23 % de la population mondiale)
  2. Seulement 15 % des musulmans sont arabes (Moyen-Orient)
  3. 62 % de la population musulmane au monde habite en Asie et 20 % dans la région MENA (le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord)
  4. 300 millions de musulmans habitent dans un pays où l’islam n’est pas la religion majoritaire : la Chine, l’Inde, la Russie...

Notre objectif est aussi de faire connaitre à l’étudiant une religion et une culture très importante et changer la vision négative que beaucoup d’occidentaux ont de l’islam.

Affaires Ahimsa (non-violence) Harmonie des religions, principe Sri Ramakrishna Paramahansa (éthique mondiale)

Les historiens musulmans africains.

  1. Cheikh Anta Diop (Sénégal)
  2. Boubou Hama (Niger)
  3. Hichem Djaït (Tunisie)
  4. Ahmadou Hampaté Bá (Mali)
  5. Ali Al’amin Mazrui (Kenya)
  6. Djibril Tamsir Niane (Guinée-Conakry)
  7. Pathé Diagne (Traduction au Wolof du Coran)

Chambre islamique de commerce et d’industrie (CICI) Les finances islamiques : les possibilités, les défis et les options politiques

Les religions et les affaires.



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité