EENI École d'Affaires / Business School

Fonds arabes pour le développement. Arabie


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Aide publique au développement arabe. Banque islamique. BADEA


L’objectif principal de l’unité d’enseignement « Les fonds arabes pour le développement » proposé par l’EENI Global Business School, est d’offrir une vision globale et pratique en...

  1. L’Aide publique arabe au développement et les plus grands donneurs arabes
  2. Les principaux récepteurs de l’aide publique au développement arabe
  3. Les caractéristiques des différents fonds arabes pour le développement

S’adresse à toutes ces personnes qui veulent se spécialiser ou se recycler dans les fonds arabes pour le développement ainsi que l’obtention du financement pour des projets de développement en Moyen-Orient, en Asie et en Afrique : les modalités de financement, les types d’aide au développement, les caractéristiques des projets...

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Arab Funds (Étudier en espagnol master commerce international et affaires Fondos árabes Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Organisation coopération islamique).

  1. Les crédits de l’unité d’enseignement « Les fonds arabes pour le développement » : 1 ECTS
  2. Durée : une semaine
  3. Télécharger le programme « Les fonds arabes pour le développement » (PDF)

L’unité d’enseignement « Les fonds arabes pour le développement » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international, affaires en Afrique, religions et affaires.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en affaires islamiques, affaires africains, étique, religions et affaires.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Cours : Islam, éthique et affaires.

Islam et affaires

Organisations islamiques

Fonds arabes pour le développement.

Les principaux donateurs arabes sont les suivants :

  1. L’Arabie saoudite
  2. Le Koweït
  3. Les Émirats arabes unis (ÉAU)

L’Aide publique au développement arabe représente 13 % de l’aide publique au développement (APD).

  1. L’assistance moyenne publique au développement (APD) de ces trois pays : 1,5 % de leur revenu national brut combiné (1973 à 2008)
  2. L’APD moyenne des pays de l’OCDE : 0,7 %

Les principaux récepteurs de l’aide publique au développement arabe sont des pays musulmans (civilisation islamique) : Afghanistan, Algérie, Tchad, Égypte, Guinée, Indonésie, Iran, la Jordanie, le Liban, la Libye, Malaisie, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Niger, Pakistan, la Palestine, le Sénégal, Soudan, la Somalie, Tunisie, Turquie, la Côte d’Ivoire, Yémen, Bahreïn, l’Oman, Qatar, Syrie, la Sierra Leone, Bangladesh, Gabon, Gambie, Guinée-Bissau, l’Ouganda, le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, Irak, Maldives, Djibouti, Bénin, Brunei, le Nigeria, Azerbaïdjan, l’Albanie, Kirghizistan, Tadjikistan, Turkménistan, Mozambique, Kazakhstan, Ouzbékistan, le Suriname, le Togo, la Guyane.

Les Fonds arabes pour le développement appartiennent à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

Organisation de la coopération islamique (OCI).

Fonds monétaire arabe



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité