EENI École d'Affaires / Business School

Organisation coopération de Shanghai


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Coopération de Shanghai : 20 % du pétrole du Monde (Chine, Russie, Tadjikistan)

  1. L’introduction à l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
  2. Les objectifs de l’Organisation de coopération de Shanghai (Shanghai Pact)
  3. Les États membres : le Kazakhstan, la Chine, la République kirghize, la Russie, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan
  4. L’histoire de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
  5. L’économie et les relations commerciales entre les pays membres
  6. Le Conseil d’affaires de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
  7. Le Consortium interbancaire de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
  8. Le mécanisme Cinq de Shanghai

Les buts de l’UE « l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) » sont :

  1. Comprendre les objectifs, les fonctions et les institutions affiliées de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)
  2. Analyser les domaines de coopération entre les pays membres de l’Organisation de coopération de Shanghai
  3. Comprendre le rôle du Consortium interbancaire de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS)

Étudiants, affaires, commerce international

L’UE « L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Doctorat en commerce mondial.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Shanghai Cooperation Organisation Étudier en espagnol master commerce international et affaires Organización Cooperación de Shanghai.

Organisations économiques asiatiques

Exemple : l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) :
Organisation de coopération de Shanghai (SCO)

L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) est un organisme régional créé en 2001 à Shanghai (Chine) par l’Inde, le Pakistan, la République du Kazakhstan, la Chine, la République kirghize, la Russie, la République du Tadjikistan et la République de l’Ouzbékistan.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

  1. Les États observateurs de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) sont l’Afghanistan, la Biélorussie, l’Iran et la Mongolie
  2. Les États partenaires de dialogue sont : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Cambodge, le Népal, le Sri Lanka, la Turquie
  3. Les États partenaires de discussion sont l’Afghanistan, l’ASEAN, la Communauté des États indépendants (CEI) et le Turkménistan

Le secrétariat de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) est à Beijing (Chine).

Le profil de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) :

  1. Les membres de l’Organisation de coopération de Shanghai regroupent 20 % des ressources mondiales de pétrole, 38 % de gaz naturel, 40 % de charbon et 50 % de l’uranium
  2. La superficie : 30 millions de km² (3/5 de l’Eurasie)
  3. La population : 1 455 milliards d’habitants (un quart du total du monde)
  4. Les religions : le christianisme orthodoxe, l’islam et les religions de la Chine (le bouddhisme, le confucianisme, le taoïsme...)
  5. Les langues de l’Organisation de coopération de Shanghai : le chinois et le russe
  6. L’Organisation de coopération de Shanghai (SCO) est fondée sur le mécanisme Cinq de Shanghai

L’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) appartient à l’espace économique orthodoxe, la sinique et à l’espace économique de l’Eurasie centrale de la civilisation islamique.

L’Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer (OSJD).

Initiative de transports terrestres eurasiatiques (Route de la soie Chine-Europe)



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité