EENI École d'Affaires / Business School

Accord États-Unis - Maroc


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Accord de libre-échange États-Unis - Maroc. Sauvegarde

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange États-Unis - Maroc
  2. Les avantages de l’accord de libre-échange
  3. Le commerce international États-Unis - Maroc
  4. Les opportunités d’affaires

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

L’UE « L’accord de libre-échange États-Unis - Maroc (ALE) » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en affaires islamiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Cours : relations internationales africaines

Partenariats stratégiques EENI-Universités - Paterson Ngatchou
Partenariats stratégiques EENI-Universités

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais US Morocco Étudier en espagnol master commerce international et affaires USA Marruecos Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Marrocos.

Affaires aux États-Unis

Masters adaptés aux Maroc (Affaires, Commerce International) étudiants marocains.

L’accord de libre-échange États-Unis - Maroc.

L’accord de libre-échange États-Unis - Maroc est entré en vigueur en 2006

  1. L’accord États-Unis - Maroc est très important pour le Maroc, puisque les États-Unis sont l’un de ses principaux partenaires commerciaux
  2. Les subtilités de l’accord de libre-échange États-Unis - Maroc se concentrent autour des produits agricoles et des textiles qui font l’objet d’un traitement spécifique
  3. Un autre enjeu pour les États-Unis et pour le Royaume du Maroc est l’ouverture du marché des services qui fait l’objet d’accords bilatéraux particuliers
  4. La période la mise en œuvre dépasse les dix ans et est asymétrique : elle est de dix-huit ans pour les États-Unis et vingt-quatre ans pour le Maroc (Maghreb)

L’ouverture est progressive. Ainsi, les États-Unis, auront libéralisé, dès la mise en œuvre de l’accord de libre-échange États-Unis - Maroc, 82,8 % des lignes tarifaires, soit 80,3 % des importations en provenance du Maroc et la libéralisation sera totale en 2023.

Une partie de la libéralisation, spécialement pour les produits agricoles est gérée à travers des contingents tarifaires supprimés graduellement.

Exemple
Accord de libre-échange États-Unis - Maroc

L’accord de libre-échange États-Unis - Royaume du Maroc contient des éléments en ce qui concerne les mesures de sauvegarde spécialement en cas de fortes hausses des importations ou de baisses des prix des produits importés. Des sauvegardes spéciales sont prévues pour le secteur agricole et pour le secteur textile.

Pour l’agriculture il est prévu des mesures de sauvegardes fondées sur les prix ou les quantités pour un certain nombre de produits d’exportation sensibles notifiés dans une liste.

L’accord de libre-échange États-Unis - Maroc prête une attention particulière au secteur tertiaire et à l’ouverture des marchés publics, mais aussi à l’environnement.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange États-Unis - Maroc, l’excédent du commerce international de produits des États-Unis avec le Maroc est passé à 1,2 milliard de dollars, contre 79 millions de dollars.

  1. Les exportations américaines de produits : 1,6 milliards de dollars (une hausse de 12 % de l’année précédente)
  2. Les importations américaines en provenance du Maroc : 461 million de dollar (baisse de 48 %)
  3. Le Maroc est le 62e marché d’exportation pour les produits américains
  4. Le total des exportations marocaines vers les États-Unis s’élevait a 349 millions de dollars (troisième trimestre)
  5. Les principales exportations américaines vers le Maroc sont les avions, les engins spatiaux et les pièces d’une valeur de 301 millions de dollars, en hausse de 157 % et les combustibles minéraux, l’huile, les substances de bitume d’une valeur de 217 millions de dollars, en hausse de 19 %
  6. Le Maroc est le 69e partenaire commercial international des États-Unis pour les importations et le 62e pour les exportations
  7. Les produits exportés par le Maroc vers les États-Unis sont fondamentalement des produits minéraux, des machines, des textiles, des produits des industries alimentaires et des légumes (90 %)
  8. Les produits importés par le Maroc sont surtout des légumes, des véhicules, des machines et des produits minéraux (68 %)
  9. À propos des services notons que les États-Unis sont au premier rang mondial pour les importations et les exportations de services commerciaux.

Les accords des États-Unis : UEMOA, COMESA, EAC, AGOA, UE...

Les accords commerciaux du Maroc : Union du Maghreb arabe, Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD), accord d’Agadir, UE (Partenariat euro-méditerranéen), Turquie, AELE, Système de préférences commerciales de l’Organisation coopération islamique...

Plus d’informations sur le Maroc au Portail d’affaires africains de l’EENI.

  1. Rabat, Casablanca, Marrakech
  2. Tanger, Fès, Meknès

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité