EENI École d'Affaires / Business School

Accord d’Agadir. Zone libre-échange euro-méditerranéenne


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Commerce international pays membres de l’accord d’Agadir, Maroc, Tunisie

  1. L’introduction à la zone de libre-échange euro-méditerranéenne (accord d’Agadir)
  2. Les pays membres de l’accord d’Agadir : l’Égypte, le Maroc, la Tunisie et la Jordanie
  3. Le rôle de l’UE dans l’accord d’Agadir
  4. L’unité technique d’Agadir
  5. Le processus de Barcelone
  6. L’accord de libre-échange Égypte-Jordanie-Maroc-Tunisie
  7. Cumulation de l’origine avec les pays euro-méditerranéens
  8. Le commerce international parmi les pays membres de l’accord d’Agadir
  9. Le commerce international avec l’UE
  10. Étude sectorielle sur l’automobile et les composants dans les pays membres de l’accord d’Agadir
  11. Le secteur du cuir et des chaussures des pays membres de l’accord d’Agadir

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

L’UE « L’accord d’Agadir - la zone de libre-échange euro-méditerranéenne » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires en Afrique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en affaires africains, affaires islamiques commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Cours : affaires au Maghreb, relations internationales africaines

Affaires au Maghreb

Partenariats stratégiques EENI-Universités - Paterson Ngatchou
Partenariats stratégiques EENI-Universités

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Agadir Agreement et Étudier en espagnol master commerce international et affaires Acuerdo de Agadir.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains

Adaptation des masters aux étudiants du Maroc (Affaires, Commerce International) Maroc et la Tunisie (Affaires, Commerce International) Tunisie.

L’accord d’Agadir - la zone de libre-échange euro-méditerranéenne.

L’accord d’Agadir (zone de libre-échange euro-méditerranéenne) est une contribution aux efforts déployés pour l’instauration d’un marché arabe commun.

L’accord d’Agadir permet aux pays membres de se préparer aux échéances relatives à la création de la zone de libre-échange euro-méditerranéenne.

Les pays membres de l’accord d’Agadir (zone de libre-échange euro-méditerranéenne) sont l’Égypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine et la Tunisie.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

Tout pays arabe, membre de la Ligue des États arabes ayant un accord d’association ou un accord avec l’UE, peut s’adhérer à la zone de libre-échange euro-méditerranéenne (avec l’accord de tous les pays membres).

Les objectifs de l’accord d’Agadir (zone de libre-échange euro-méditerranéenne) sont les suivants :

  1. Les pays membres de l’accord d’Agadir doivent graduellement établir une zone de libre-échange
  2. L’établissement d’une zone de libre-échange, avec l’objectif de développer l’activité économique, de soutenir l’emploi, d’augmenter la productivité et d’améliorer les conditions de vie dans les pays membres (l’Égypte, la Jordanie, le Maroc, la Tunisie)
  3. La coordination de l’ensemble des secteurs économiques et politiques dans les pays membres, spécialement en ce qui concerne le commerce international, l’agriculture, l’industrie, le régime fiscal, les finances, le commerce de services et les douanes pour garantir les conditions pour une concurrence objective parmi les pays membres
  4. Le rapprochement des législations parmi les pays membres de l’espace économique, avec l’objectif de créer un climat favorable à l’intégration économique parmi les pays membres

L’accord d’Agadir appartient à l’espace économique maghrébin de :

  1. La civilisation islamique
  2. La civilisation africaine


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité