EENI École d'Affaires / Business School

ASEAN Plus Trois. Accords de libre-échange


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Relations internationales de l’ASEAN. Coopération Plus Trois (Chine)


Étudiants, affaires, commerce international

L’UE « ASEAN (accords de libre-échange) » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais ASEAN International Relations Étudier en espagnol master commerce international et affaires ASEAN Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international ASEAN.

Affaires en Asie du Sud-Est (ASEAN)

Exemple
Relations internationales ANASE ASEAN

L’ASEAN Plus Trois (ASEAN +3 APT) est formée par :

  1. L’ASEAN : le Brunei, Cambodge, les Philippines, Indonésie, Laos, Malaisie, le Myanmar, Singapour, la Thaïlande et le Viêtnam
  2. La Chine
  3. Le Japon
  4. La Corée du Sud

La Chine, le Japon et la Corée du Sud ont des réunions régulières avec l’ASEAN dans le cadre de la coopération ASEAN+3.

L’ASEAN +3 se compose du Brunei, du Cambodge, de la Chine, de l’Indonésie, du Japon, de la Corée du Sud, du Laos, du Myanmar, des Philippines, de Singapour, de la Thaïlande, de la Malaisie et du Viêtnam.

Le commerce international de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est avec les trois pays est de 413,8 milliards de dollars, qui représentent une participation de 27 % de l’ensemble du commerce international de l’ASEAN de l’année précédente.

En ce qui concerne l’investissement direct à l’étranger, les flux totaux d’investissement direct à l’étranger des pays de l’ASEAN +3 ont continué à être élevés.

Des réunions de haut niveau ont lieu tous les ans. L’onzième Sommet ASEAN+3 et la troisième réunion du Sommet de l’Asie de l’Est (auquel participent les membres de l’ASEAN+3 ainsi que l’Australie, l’Inde et la Nouvelle-Zélande) s’est tenu en novembre 2007 à Singapour.

Depuis que le processus a commencé en 1997, la coopération ASEAN plus Trois s’est élargie et approfondie. Dans la coopération financière internationale et monétaire, le progrès a été soutenu et il continue à se concentrer dans l’application de l’initiative de multilatéralisation de Chiang mai et l’initiative Marché des bons asiatiques.

L’Initiative de multilatéralisation de Chiang mai est un accord d’échange multilatéral de devises qui s’applique à tous les membres de l’ASEAN plus 3, et représente 120 milliards de dollars en « swap » de devises avec la participation des banques centrales et des ministères des finances de l’ASEAN, la Chine, le Japon et la Corée du Sud (ASEAN 3) et l’Autorité monétaire de Hong Kong.

L’Initiative Marché des bons asiatiques est une initiative de l’ASEAN 3 avec le soutien de la Banque asiatique de développement, financée par le gouvernement du Japon. Il est conçu pour promouvoir le développement du marché des bons dans la région.

Les accords de l’ASEAN :

  1. ASEAN-Australie - Nouvelle-Zélande zone de libre-échange
  2. L’accord de coopération économique Canada-ASEAN
  3. ASEAN-Chine zone de libre-échange
  4. ASEAN-Inde Accord sur le commerce international de produits
  5. L’UE-ASEAN
  6. ASEAN-Japon : le partenariat économique global
  7. ASEAN-Corée du Sud zone de libre-échange
  8. Le Forum des entreprises de l’ASEAN et la Russie
  9. L’accord sur le commerce et l’investissement ASEAN - États-Unis
  10. ASEAN-Pakistan zone de libre-échange

D’autres accords de libre-échange dans la région :

  1. Singapour-Australie
  2. Nouvelle-Zélande - Singapour
  3. Corée-Singapour
  4. Singapour-AELE
  5. L’accord de libre-échange Vietnam-UE (en négociation)
  6. Japon-Singapour
  7. Jordanie-Singapour
  8. Singapour-Panama


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité