EENI École d'Affaires / Business School

Communauté Économique Afrique centrale CEEAC


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) Zone de libre-échange

  1. L’introduction à la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC)
    1. L’historique et le contexte de la CEEAC
    2. La structure de la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale. Ses missions
  2. Le profile économique des pays de la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, la RD Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad
  3. Les domaines d’intervention de la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale
  4. Les organismes spécialisés
    1. La Commission régionale des pêches du golfe de Guinée
    2. La Commission des forêts de l’Afrique centrale
  5. Les programmes de la CEEAC
    1. Le pool énergétique de l’Afrique centrale
    2. L’intégration des peuples autochtones
    3. La gestion responsable des zones protégées
    4. Le développement durable et l’intégration
    5. L’intégration par l’agriculture
    6. La gestion intégrée des ressources en eau
    7. Le commerce illicite d’ivoire dans la région de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale
    8. Le développement de l’économie verte en Afrique centrale

Les objectifs de l’UE « La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) » sont :

  1. Comprendre les objectifs, les fonctions et les organismes spécialisés de la CEEAC
  2. Évaluer les avantages pour les pays membres de la CEEAC et les domaines de coopération
  3. Connaitre le contexte socio-économique et les défis de développement des pays de la région de l’Afrique centrale
  4. Analyser le processus d’intégration économique et le commerce international entre les pays membres de la CEEAC
  5. Analyser l’impact du commerce illicite d’ivoire dans la région et le développement de l’économie verte

Étudiant africaine, affaires internationales

L’UE « La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Diplôme : Affaires en Afrique centrale.

Affaires en Afrique centrale

Master en affaires en Afrique, affaires internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Partenariats stratégiques EENI-Universités - Paterson Ngatchou
Partenariats stratégiques EENI-Universités

Adaptation des masters pour les étudiants de l’Afrique centrale : le Burundi (Affaires, Commerce International) Burundi, le Cameroun (Affaires, Commerce International) Cameroun, le Gabon (Affaires, Commerce International) Gabon, la Centrafricaine République centrafricaine, la République du Congo (Affaires, Commerce International) République du Congo, la République démocratique du Congo (Affaires Master Doctorat) RD Congo, le Rwanda (Affaires, Commerce International) Rwanda et le Tchad (Affaires, Commerce International) Tchad.

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Economic Community of Central African States ECCAS Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Comunidade Económica Estados da África Central CEEAC Étudier en espagnol master commerce international et affaires Comunidad Económica Estados África Central CEEAC.

Les crédits de l’UE « La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) » : 1 ECTS - CECT.

Intégration régionale en Afrique

Ni l’union douanière ni la zone de libre-échange de la CEEAC ne sont encore en activité.

Exemple : la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) :
Communauté Économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC)

La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) compte dix États : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo, la RD Congo, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.

Tous les pays de la CEEAC ont des majorités chrétiennes, à l’exception du Tchad qui a une majorité musulmane.

Le Rwanda, était un membre fondateur, mais a quitté la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) en 2007 pour rejoindre la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE).

Certains membres de la CEEAC sont aussi membres de la CEMAC (Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique centrale) : le Tchad, la République centrafricaine, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe.

La population des pays de la CEEAC : 145 millions d’habitants.

La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) a été recommandée comme l’un des supports de la communauté économique africaine mais les contacts officiels entre la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (ECA) et la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale n’ont pas été créés.

Les langues officielles de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique centrale sont le français et le portugais.

La siège de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique centrale : Libreville (Gabon).

Accès préférentiel / Accords commerciaux

Les autres supports sont la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, le Marché commun Afrique orientale et australe, la Communauté de développement d’Afrique australe et l’Union du Maghreb arabe, l’Union africaine, la Banque africaine de développement, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique.

En Afrique centrale, la récession de la demande mondiale entraine celle de la demande des matières premières. Celle qui a eu un impact négatif sur la croissance économique de la région de la CEEAC est l’une des conséquences négatives de la crise dont les effets se propagent à travers les canaux suivants : la baisse...

  1. De la demande mondiale et de l’unité d’enseignement des matières premières
  2. Des subventions et prêts pour les microfinances
  3. Des flux d’investissement directs à l’étranger
  4. Des transferts des migrants
  5. De l’aide au développement

Les corridors de transport africains.

  1. L’autoroute trans-sahélienne (Corridor Dakar-N’Djaména)
  2. Le corridor Tripoli-Windhoek
  3. Le corridor central
  4. Le corridor Lagos-Mombasa
  5. L’autoroute transafricaine N’Djaména-Djibouti
  6. Le corridor Beira-Lobito

Les ports de la région de la CEEAC :

  1. Le port de Luanda
  2. Le port de Lobito
  3. Le port de Pointe-Noire
  4. Le port de Douala
  5. port-Gentil
  6. Le port de Malabo

La Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) appartient à l’espace économique d’Afrique centrale.

Portail affaires africains de l’EENI.

Exemple : le Pool énergétique de l’Afrique centrale
Pool énergétique Afrique centrale

Exemple : le commerce illicite de l’ivoire à la région de la CEEAC
Commerce illicite Ivoire Afrique centrale

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité