EENI École d'Affaires / Business School

Affaires au Qatar, Doha. Économie qatarienne


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Commerce international qatarien. Affaires au Qatar, hydrocarbures

  1. L’introduction à l’État du Qatar (Moyen-Orient)
  2. Les affaires à Doha
  3. L’économie qatarienne
  4. Le commerce international qatarien
  5. Les opportunités d’affaires au Qatar :
    1. Les hydrocarbures
    2. La construction
    3. Les grands projets
    4. Les achats du secteur public...
  6. L’investissement direct étranger au Qatar
  7. Étude de cas :
    1. Hanan Al Kuwari
    2. Al Jazeera
  8. L’accès au marché qatarien : la distribution, les douanes, les règlementations...
  9. Le plan d’affaires pour le Qatar

Les objectifs de l’UE « Commerce international et affaires au Qatar » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires au Qatar
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Qatar
  3. Connaitre les accords commerciaux du Qatar
  4. Analyser les relations commerciales du Qatar avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché qatarien
  6. Étudier le profil des entreprises qatariennes

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD Online

L’UE « Commerce international et affaires au Qatar » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Doctorat en affaires islamiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Qatar Étudier en espagnol master commerce international et affaires Qatar.

  1. Crédits de l’UE « Faire des affaires au Qatar » : 1 ECTS
  2. Durée : une semaine

Affaires au Moyen-Orient

Le commerce global et les affaires au Qatar.

Le Qatar est le premier pays au niveau mondial par PIB par habitant (PPA).

Transport et logistique internationale

Accès aux corridors de transport :
  1. Corridor l’Accord d’Achgabat
  2. Corridor Kirghizistan-Iran

Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords du Qatar.

  1. Le Qatar et l’espace économique arabe
  2. Le Conseil de coopération du Golfe
    1. L’accord UE-Qatar
    2. L’accord Inde-Qatar
    3. L’accord CCG-Australie
  3. Le Système de préférences commerciales de l’Organisation coopération islamique
  4. La Grande zone arabe de libre-échange
  5. Le Qatar et Singapour ont un accord de libre-échange
  6. Le Qatar négocie d’autres accords avec les États-Unis, le Japon et l’Australie
  7. Le Qatar a signé des accords de caractère économique avec la France, l’Allemagne, la Roumanie, la Chine, le Sénégal, la Corée du Sud, l’Inde, Cuba, la Suisse, la Finlande et la Turquie
  8. Le SICA - pays observateur

Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

  1. L’OMC
    1. L’Accord général sur le commerce des services
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce
    3. L’accord sur l’application des mesures sanitaires
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition
    5. L’accord sur les sauvegardes
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges
  2. Le Bureau des Containers et du Transport Intermodal
  3. La Convention de Chicago
  4. L’OMD
    1. La Convention de Kyoto
  5. L’IMO
    1. La Convention sécurité des conteneurs
    2. La Convention d’Istanbul (non membre)
  6. L’IRU
    1. La Convention TIR
    2. Le Code sur l’arrimage sécurisé (véhicules routiers)
  7. La Convention douanière relative aux conteneurs (non membre)

Organisations islamiques

  1. La CESAO
  2. L’Organisation de la coopération islamique
    1. La Chambre islamique de commerce
    2. Le Comité pour la coopération économique
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce
  3. La Banque islamique de développement
  4. La Banque africaine de développement
  5. La Ligue des États arabes
  6. Le Programme de financement du commerce arabe
  7. La Coopération afro-arabe
  8. La Banque BADEA
  9. L’OPEP
  10. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes
  11. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient
  12. Les Fonds arabes pour le développement
    1. Le Fonds monétaire arabe
    2. Le Fonds arabe pour le développement économique et social
    3. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international
    4. Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement

Mondialisation et organisations

  1. La BM
  2. Les NU
  3. Le FMI
  4. Le Dialogue de coopération de l’Asie
  5. L’OIF - pays associé

L’État du Qatar.

  1. La population qatarienne est de 1,5 million d’habitants, desquels 83 % vivent à Doha (la capitale politique du Qatar) et dans sa principale banlieue, Al-Rayyan
  2. L’arabe est la langue officielle du Qatar
  3. Le Qatar partage frontière avec l’Arabie saoudite
  4. L’abolition de l’esclavage : 1952
  5. L’indépendance du Qatar : 1971 (Royaume-Uni)

La religion au Qatar.

  1. Presque tous les Qataris sont musulmans (98 % sunnites)
  2. L’école de jurisprudence islamique Hanbalite est la majoritaire

Islam et affaires

Le Qatar appartient à l’espace économique arabe.


L’économie qatarienne.

  1. Le Qatar est le centre financier international du Golfe
  2. En 2001, Doha hébergea la première réunion au niveau ministériel du Cycle de Doha de l’OMC
  3. Al-Yazeera, l’un des principaux médias internationaux arabes, a son siège à Doha
  4. Le pétrole, le gaz naturel et les industries sont les principaux secteurs de l’activité économique qatarienne
  5. Le Qatar produit moins de 1 % de la production mondiale de pétrole
  6. Le pétrole en brut et le gaz naturel liquéfié représentent 80 % des exportations du Qatar
  7. Le Qatar, comme le reste des pays de la zone du Golfe est affecté par la crise financière et économique internationale, spécialement par la chute de la demande internationale d’hydrocarbures, tant en quantité comme en valeur
  8. Le Qatar est une économie assez ouverte

La Fondation Qatar créée en 1995 par le Cheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani, l’Émir du Qatar, comme un moyen pour convertir « la richesse minérale en capital humain stable ». Ses objectifs se structurent à travers d’un réseau de centres et d’associations que se consacrent à l’excellence dans ses spécialisations et qui forment une force puissante pour le changement social.

Exemple : le commerce international et les affaires au Qatar
Hanan Al Kuwari. Directrice de la Corporation Médicale Hamad (Qatar)

Commerce international

Le commerce international qatarien.

  1. Le total du commerce international (importations + exportations) en relation avec son PIB du Qatar : 95 %
  2. Les principales importations du Qatar proviennent de l’UE, du Japon, des États-Unis, de l’Arabie saoudite et de la Corée du Sud
  3. Les exportations qataries se dirigent principalement vers le Japon, la Corée du Sud, Singapour et l’UE
  4. Les principaux produits d’exportation qatariens sont les hydrocarbures (le gaz et le pétrole), les fertilisants et les produits chimiques, les produits sidérurgiques
  5. Les principales importations qatariennes sont les machines, les métaux fondamentaux, les voitures et d’autres moyens de transport, les aliments, les produits chimiques et les matériaux de construction
  6. Le Qatar fait partie du Conseil de coopération du Golfe (CCG) avec l’Arabie saoudite, le Koweït, les Émirats, l’Oman et le Bahreïn

Le Qatar Science Technology Park est une zone franche qu’offre des incitations pour l’installation des entreprises technologiques.

Le flux d’investissement direct étranger au Qatar est de 6 700 millions de dollars (25,6 % de la formation brute du capital). La plus importante opération d’investissement direct étranger a été la réussite de la multinationale japonaise Marubeni avec la Compagnie Qatar Petroleum pour la mise en marché de divers projets en relation avec l’énergie.

  1. La Public Work Autorité, a pour mission de présenter à la licitation les projets de travaux de l’État qui dépendaient avant du ministère des Affaires Municipales et de l’agriculture
  2. Qatar Investment Promotion Département. Est un organisme officiel de promotion des investissements, il offre a l’investisseur étranger l’information détaillée sur le climat entrepreneurial, comment constituer les entreprises, obtenir de potentiels associés locaux et les incitations publiques


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité