EENI École d'Affaires / Business School

Affaires aux Bahamas. Économie bahamienne


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Services financiers, commerce aux Bahamas Nassau (Caraïbes) Freeport

  1. L’introduction aux Bahamas (les Caraïbes)
  2. L’économie bahamienne
  3. Le commerce international bahaméen
  4. L’investissement direct étranger aux Bahamas
  5. Les opportunités d’affaires aux Bahamas
  6. Créer une entreprise aux Bahamas
  7. Freeport Grand Bahamas
  8. Étude de cas : les services financiers aux Bahamas
  9. L’accès au marché bahaméen
  10. Le plan d’affaires pour les Bahamas

Les buts de l’UE « le commerce international et les affaires aux Bahamas » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires aux Bahamas
  2. Évaluer les opportunités d’affaires aux Bahamas
  3. Analyser les relations commerciales des Bahamas avec le pays de l’étudiant
  4. Connaitre les accords commerciaux des Bahamas
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché bahaméen

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires aux Bahamas » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Bahamas Étudier en espagnol master commerce international et affaires Bahamas.

Affaires dans les Caraïbes (CARICOM)

Le commerce international et les affaires aux Bahamas.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords des Bahamas.

  1. Les Bahamas et l’espace économique caribéen
  2. L’Association des États de la Caraïbe
  3. La CARICOM
    1. L’accord Colombie-Bahamas (CARICOM)
    2. L’accord Costa Rica-CARICOM (Bahamas)
    3. L’accord UE-CARIFORUM
    4. L’accord Royaume-Uni - CARIFORUM
  4. L’Initiative du bassin des Caraïbes
  5. L’accord Lomé IV
  6. L’accord commercial les Caraïbes-Canada
  7. Le Système économique latino-américain
  8. La Banque de développement des Caraïbes

Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

  1. L’OMC (processus d’accession en cours)
  2. Le Bureau des Containers et du Transport Intermodal
  3. La Convention de Chicago
  4. L’OMD
    1. La Convention de Kyoto
  5. L’IMO
    1. La Convention sécurité des conteneurs
    2. La Convention d’Istanbul (non membre)
  6. La Chambre de la marine marchande
  7. La Convention douanière relative aux conteneurs (non membre)

Mondialisation et organisations

Les organisations américaines :

  1. L’OEA
  2. La CEPALC
  3. La BID
  4. La CELAC

Les organisations mondiales :

  1. La BM
  2. Le FMI
  3. La Commonwealth
  4. Les NU

La Commonwealth des Bahamas.

  1. La capitale des Bahamas : Nassau (254.132)
  2. La langue officielle bahamienne : l’anglais
  3. La population des Bahamas : 306 000 d’habitants
  4. 83 % de la population bahamienne est Afro-bahamienne
  5. La superficie bahamienne : 13,878 km²
  6. Démocratie parlementaire
  7. Taux d’alphabétisation : 95 %
  8. Les pays les plus proches : les États-Unis (Floride), Haïti
  9. Plus de 700 îles
  10. L’indépendance bahamienne : 1973 (Royaume-Uni)

La principale religion aux Bahamas : Christianisme (35,4 % de Baptistes).

Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

Les Bahamas appartiennent à la civilisation occidentale - espace économique caribéen.

Affaires à Antigua Barbuda (Dominique, Haïti, Guyane, Grenade, Jamaïque, Sainte-Lucie...)

Exemple :
Affaires aux Bahamas
Commerce international et affaires aux Bahamas

Commerce international et affaires

L’économie bahamienne.

  1. Une économie ouverte
  2. Les Bahamas sont un pays en développement
  3. Les principaux secteurs économiques des Bahamas sont les services financiers et le tourisme
  4. Les services financiers : 15 % du PIB bahaméen
  5. Climat d’investissement stable
  6. Le Port de Nassau : permet d’accéder aux plus grands navires de passagers du monde
  7. Les opportunités d’affaires : l’agriculture, les ressources marines, les centres médicaux offshore, les résidences secondaires
  8. Environnement fiscal faible
  9. Une monnaie stable : le dollar des Bahamas (BSD)
  10. Membre du Commonwealth britannique
  11. Freeport Grand Bahamas (zone de libre-échange)
  12. Une forte croissance de registres d’embarcations (1 500 bateaux)


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité