EENI École d'Affaires / Business School

Civilisation africaine - Égypte antique


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Cheikh Anta Diop : l'Égypte pharaonique et l'Afrique Noire

  1. L’appartenance de l’Égypte pharaonique à l’univers de l’Afrique Noire
  2. Les arguments d’ordre culturel : les linguistiques, l’écriture, l’architecture, l’artisanat, les instruments musicaux, l’art, la technologie
  3. Les arguments sociologiques : le matriarcat, le totémisme, la religion, la philosophie, la transmission de connaissances (cérémonies d’initiation)
  4. Les arguments anthropologiques : la négritude des égyptiens, l’anthropologie physique, la biologie moléculaire, l’iconographie
  5. Conclusions

Les personnes de la civilisation égyptiaque « se désignaient eux-mêmes comme Nègres »

Étudiant africain master en commerce international

L’UE « L’Égypte antique et la civilisation africaine » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires en Afrique

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en affaires africains.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Partenariats stratégiques EENI-Universités - Paterson Ngatchou
Partenariats stratégiques EENI-Universités

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Formation affaires et commerce international en anglais Africa Egypt Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Africa Egito Étudier en espagnol master commerce international et affaires Africa Egipto.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains

L’origine de la civilisation égyptienne est africaine.

Exemple : l’Égypte antique et la civilisation africaine (Cheikh Anta Diop - Historien africain)
Egypte antique Civilisation africaine
Source : Association KHEPERA.

  1. Méthodologie de recherche pluridisciplinaire (Théophile Obenga et Cheikh Anta Diop)
  2. Volume II « L’origine des anciens égyptiens » de l’histoire de l’Afrique
  3. La comparaison linguistique de la langue égyptienne (Copte / Pharaonique) avec les langues négro-africaines actuelles (Wolof) : conjugaison, syntagmes, lexicologie, phonétique
  4. L’architecture : comparaison entre l’ancienne Égypte, la Nubie, le Zimbabwe, le Mali (Tombeau d’Askia), l’Éthiopie
  5. Les instruments (Musique) : comparaison avec les harpes de l’Afrique centrale
  6. Des systèmes d’écriture actuels (hiéroglyphique) en Afrique
  7. Les techniques métallurgiques (comparaison avec l’Afrique de l’Ouest)
  8. La comparaison de l’art africain actuel (sculptures du Nigeria, Bénin, Zimbabwe...). Les peintures rupestres
  9. Sociologie : le totémisme, le matriarcat, la religion (Fon, Ewé et Yoruba), la philosophie (l’ethnonymie), les cérémonies d’initiation
  10. Anthropologie : les personnes de la civilisation égyptiaque « se désignaient eux-mêmes comme Nègres ». Hérodote, la Bible, les peintures, les sculptures, l’ancien art occidental
  11. L’analyse biologique : mélanine (pigmentation de la peau des momies), archéo-génétique (ADN)
  12. L’histoire : l’origine de la civilisation égyptienne est africaine (non asiatique). Analyse des textes hiéroglyphiques, tradition historique, Hérodote, l’analyse du Carbone 14, l’archéologie
  13. Léopold Sédar Senghor coïncidait avec cette vision

Portail affaires africains de l’EENI.

  1. L’Afrique : le berceau de l’humanité
  2. L’origine commune africaine de l’humanité
  3. La civilisation africaine


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité