EENI École d'Affaires / Business School

Affaires en République dominicaine


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Économie dominicaine. Commerce international dominicain. Tourisme. Saint-Domingue

  1. L’introduction à la République dominicaine
  2. Faire des affaires à Saint-Domingue
  3. L’économie dominicaine
  4. Le commerce international dominicain
    1. Les relations commerciales avec le Chili et le Canada
  5. Les entreprises dominicaines
    1. L’entreprise Brugal
  6. L’accès au marché dominicain
  7. Le plan d’affaires pour la République dominicaine

Les buts de l’UE « Le commerce international et les affaires en République dominicaine » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires en République dominicaine
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en République dominicaine
  3. Connaitre les accords commerciaux de la République dominicaine
  4. Analyser les relations commerciales de la République dominicaine avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché dominicain
  6. Étudier le profil des entreprises dominicaines

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en République dominicaine » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) + Étudier en espagnol master commerce international et affaires República Dominicana Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Dominican Republic.

  1. Crédits de l’UE « Faire des affaires en République dominicaine » : 1 ECTS
  2. Durée : une semaine

Affaires dans les Caraïbes (CARICOM)

Le commerce international et les affaires en République dominicaine.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de la République dominicaine.

  1. La République dominicaine et les espaces économiques latino-américaine et caribéen
  2. Le Système d’intégration centraméricain
  3. L’Association États Caraïbe (AEC)
  4. Le Système économique latino-américain
  5. Le Projet Mésoamérique
  6. L’accord Avec la CARICOM
    1. La République dominicaine est membre observateur de la CARICOM
    2. L’accord Royaume-Uni - CARIFORUM
  7. L’accord de portée partielle Panama-République dominicaine
  8. L’accord République dominicaine-Amérique centrale-États-Unis
  9. L’accord avec l’UE et le Cariforum
  10. L’accord République dominicaine-Amérique centrale
  11. L’ALADI - pays observateur

Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

  1. L’OMC
    1. L’Accord général sur le commerce des services
    2. L’accord sur les obstacles techniques au commerce
    3. L’accord sur l’application des mesures sanitaires
    4. L’accord sur l’inspection avant expédition
    5. L’Accord sur les sauvegardes
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges
  2. Le Bureau des Containers et du Transport Intermodal
  3. La Convention de Chicago
  4. L’OMD
    1. La Convention de Kyoto
  5. L’IMO
    1. La Convention sécurité des conteneurs
    2. La Convention d’Istanbul (non membre)
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs (non membre)
  7. Les Règles de Hambourg

Intégration latino-américaine

  1. La BID
  2. La CEPALC
  3. L’OEA
  4. Le Forum Amérique latine-Asie de l’Est
  5. La CELAC

Mondialisation et organisations

  1. Le FMI
  2. Les NU
  3. La BM
  4. L’OIF - pays observateur

La République dominicaine (Amérique).

  1. La capitale de la République dominicaine est Santo Domingo
  2. La population dominicaine est de 9,9 millions d’habitants
  3. La superficie de la République dominicaine est de 48 311 km²
  4. La langue officielle dominicaine est l’espagnol
  5. La République dominicaine a obtenu son indépendance de l’Espagne en 1821

La religion : le catholicisme (8,7 millions) (le christianisme).

Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

La République dominicaine appartient à la civilisation occidentale - américaine - latino-américaine - caribéen.

Commerce international et affaires

La République dominicaine est surtout une économie de services.

L’économie et le commerce international dominicain.

  1. L’économie de la République dominicaine est fondée sur le secteur tertiaire (55 % du PIB, le plus grand générateur de l’emploi)
  2. Les autres secteurs économiques importants en République dominicaine sont les zones franches, le tourisme, les télécommunications et la construction
  3. Le secteur du tourisme représente plus de 1 000 millions de dollars annuellement
  4. L’économie dominicaine dépend très étroitement des investissements directs étrangers nord-américains
  5. L’économie de Saint-Domingue (capitale) est fondée sur les services et l’industrie et représente un PIB de 30 milliards de dollars (parité du pouvoir d’achat)
  6. Le secteur financier dominicain est fort (l’un des plus grands de la région des Caraïbes)
  7. En République dominicaine, les exportations ont été réduites en 231 millions de dollars, essentiellement en raison de la chute des exportations de ferronickel, après la réduction du prix international du nickel. Tout cela a conduit à la fermeture temporaire de l’entreprise Falconbrigde
  8. La République dominicaine a l’une des infrastructures de télécommunications les plus avancées en Amérique centrale, ouverte à l’investissement direct étranger

Exemple :
Affaires en République dominicaine
Commerce international et affaires en République dominicaine

Brugal est l’une des plus grandes entreprises en République dominicaine. Au cours des dernières années, Brugal a entrepris un processus de renforcement de sa présence sur les marchés internationaux, en vue d’augmenter les exportations et de garantir son processus de croissance continue.

Les programmes de préférences tarifaires accordés par la République dominicaine par quelques pays (l’UE, les États-Unis, le Canada, la Suisse, le Japon...) contiennent des listes de produits, tellement agricoles qu’industriels, qui sont exclus des préférences et par conséquent, sont soumis à des obstacles techniques au commerce sur le marché de destination.

Exemple :
Accord de libre-échange Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)-Dominicaine



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité