EENI École d'Affaires / Business School

Confucianisme et affaires


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Principes de l'éthique confucéenne. Entreprises et valeurs confucéennes

  1. L’introduction au confucianisme
  2. Confucius
  3. Les livres confucéens
  4. Les analectes
  5. Les piliers du confucianisme
  6. Les principes de l’éthique confucéenne
  7. Les cinq principes clefs confucéens :
    1. L’éducation
    2. L’humanité
    3. L’homme supérieur
    4. Le pouvoir
    5. Les arts de la paix
  8. La hiérarchie confucéenne
  9. Le confucianisme aujourd’hui
  10. Étude de cas : les entreprises et les valeurs confucéennes
    1. Zhang Ruimin « l’homme d’affaires confucéen » (Chine)
    2. Chang Yung-fa (I-Kuan Tao). Le directeur d’Evergreen (Taïwan)
    3. L’entreprise GALANZ (Chine)

Confucianisme éthique et affaires

Les objectifs de l’UE « Confucianisme, éthique et affaires » sont :

  1. Comprendre les piliers du confucianisme
  2. Comprendre les principes éthiques confucéens
  3. Analyser des hommes d’affaires confucéens

Étudiants, affaires, commerce international

L’UE « Confucianisme, éthique et affaires » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international, religions et affaires.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat : éthique mondiale, religions et affaires.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Cours : confucianisme, taoïsme et affaires.

Confucianisme, taoïsme et affaires

Un étudiant qui a réussi ses examens dans cette formation peut les faire valider et s’inscrire dans un autre diplôme de cycle supérieur ou dans ces masters ou doctorats de l’EENI.

  1. Pourquoi étudier « Confucianisme et affaires » ?
  2. Pourquoi étudier religions et affaires ?

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Confucianism Étudier en espagnol master commerce international et affaires Confucianismo Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Confucionismo.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Le taoïsme et le confucianisme » : 3 ECTS
  2. Durée : trois semaines
  3. Télécharger le programme du module « Confucianisme, taoïsme et affaires » (PDF)

Domaine de spécialisation : Religions - Asie.

Affaires en Chine

« La bienveillance... Il consiste à ne faire à l’autre ce que tu ne veux pas qu’ils te fassent à toi ». Les analectes. La « règle d’or » confucéen.

Éthique mondiale

Confucianisme, éthique et affaires.

Kongzi (孔子 Maître Kong), aussi appelé Kung-tse, Confucius par les jésuites, naquit en 551 AEC (avant JC) à Kufow, dans l’État de Lu, il meurt en 479 AEC à soixante-treize ans. Il est aussi connu que Kung le Savant ou le maitre Kung (Kung-Fu-Tsu). Confucius fut le contemporain de Lao Tseu, du Bouddha, de Deutéro-Isaïe, de Pythagore et de Mahâvîra.

L’époque de Confucius était l’époque appelée des États combattants (du 5e AEC jusqu’au IIIe siècle AEC) sous la dynastie Chou (1 122 - 256 AEC) une société ruinée, soumise dans un système de races féodal et fragmentée en petits États toujours en guerre entre eux, la société avait besoin d’un nouveau modèle. À cette époque sont apparus les appels des « Cent écoles » qui préconisaient différentes philosophies, seulement deux ont perduré jusqu’à nos jours : le confucianisme et le taoïsme.

Exemple : l’éthique confucéenne
Éthique confucéenne

Il est important de signaler que Confucius ne voulait pas créer une nouvelle religion, il fut avant tout un réformateur, il se considérait seulement un homme. Il a voulu faire un renouveau politique de la société afin que les hommes vivent plus heureux. Il croyait au Ciel (Tsien) comme quelque chose de mystérieux et impersonnel qui agit sur le monde. Au fil de l’histoire, de même que pour les autres religions, on se créera une religion autour de Confucius.

Chang Yung-fa (Taiwan, homme d’affaires taïwanais) religion I-Kuan Tao IKT (éléments du taoïsme, du confucianisme et du bouddhisme)

Les analectes (Lun Yu) ou les « Dits de Confucius » ou les « Commentaires philosophiques », sont la principale source de la pensée confucianiste, elles résument, sous forme de dialogues, l’essentiel de la doctrine de Confucius.

Confucius est surtout le créateur d’un système social fondé sur la tradition qui a influencé toute la zone de la civilisation chinoise : la Chine, la Corée, le Viêtnam, Taïwan, Singapour et le Japon pendant plus de 2 500 ans.

Le confucianisme influencé, de manière significative, la société sur différentes sphères : politique, économique, social et culturel, ainsi que sur la mentalité et la façon d’être de tous les chinois, quelques érudits étrangers la considèrent comme la religion la plus importante de Chine.

Le confucianisme a pour objectif d’aider à l’amélioration de l’être humain, il ne cherche pas la salvation comme des autres religions, il cherche l’ordre, la sagesse et la connaissance.

Malgré des années de communisme et l’interdiction de religion en Chine, le confucianisme émerge de nouveau avec force dans la société chinoise. L’époque de Mao Tse Tung était spécialement hostile et en particulier pendant la révolution culturelle (Campagne Anti-Confucius de Mao).

Les religions traditionnelles (chamanisme), le taoïsme, le bouddhisme et surtout le confucianisme sont chaque jour plus présentes dans la société chinoise. Il est très difficile de connaitre les statistiques de religion en Chine où une personne peut-être en même temps confucianiste, taoïste et bouddhiste.

Zhang Ruimin, homme d’affaires confucéen, l’essence de la mondialisation est la localisation (Chine)

Harmonie des religions Affaires Ahimsa (non-violence)

La négociation en Chine.



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité